12/04/2010

Bulletin de santé de Marcel Vervloesem: lettre aux députés

Bulletin de santé de Marcel Vervloesem: Le rein artificiel bientôt si pas d’amélioration

Dimanche, avril 11, 2010
By Presidente

Madame, Monsieur le Député (Belges et européens)

Nous nous sommes adressés à vous à de nombreuses reprises ces derniers mois au sujet de la situation de danger à la vie d’un des directeurs de l’ONG belge MORKHOVEN, détenu de la prison de Turnhout : Marcel Vervloesem est le témoin de corruptions engageant des ministres belges depuis 1988. Il a exposé avec son ONG en 2001, la connexité entre le réseau pédocriminel de Zandvoort (88′539 victimes) et l’affaire Dutroux, toujours sensible à ce jour en Belgique, d’où le besoin de le faire taire.

Mr Vervloesem attend que la Cour Européenne des Droits de l’homme anéantisse une condamnation pour des crimes dont la médecine a attesté qu’il ne pouvait pas physiquement avoir commis. Les plaignants ont rétractés leurs accusations, assurant avoir été menacés ou payés pour porter des plaintes mensongères à son encontre. Le conseil supérieur de la justice belge a reconnu deux fautes de procédure. Il a été incarcéré contre l’avis du médecin expert judiciaire.

Mr Vervloesem a survécu par miracle à une interdiction de l’hospitaliser tant que son espoir de survie dépasse trois jours, ce qui déboucha sur cinq interventions chirurgicales majeures, en vingt mois de détention. Il a été menotté 591 heures « pour raison de santé », mais n’a obtenu aucun traitement de son cancer, révélé en janvier 2005 et trois fois métastasé depuis.  Le médecin  de la prison l’a avisé hier, que son insuffisance rénale aiguë s’engageait vers une perte du fonctionnement de ses reins, qui l’obligera à être dialysé tous les deux jours A VIE.

L’ancien président du Conseil de l’Europe a félicité Mr Vervloesem en 1998 pour, par son courage, avoir mis en lumière sur l’odieux trafic d’enfants, avéré connexe à l’affaire Dutroux. Le ministre de la justice, qui le condamne actuellement à une interdiction de traitement susceptible d’entraîner la mort, avait alors dit : « tout le monde savait que ces choses se passent depuis longtemps, mais nous avons fermé les yeux trop longtemps ».

Nous ne comprenons pas le pouvoir du Parlement Européen, si celui-ci est dans l’incapacité de demander au pays européen qui l’accueille, d’abolir l’usage de la torture et de la persécution, que de plus en plus de citoyens dénoncent et trouvent insupportables. Mr Vervloesem doit être octroyé une suspension de sentence, jusqu’au jugement de Strasbourg, afin qu’il puisse vivre et être soigné correctement dans un appartement à Bruxelles, dont il est déjà locataire par contrat oral, dans une maison où personne n’a de casier judiciaire.

Nous en appelons à votre humanité, à votre célérité pour intervenir de toute urgence auprès des autorités belges afin que cesse les fausses « erreurs administratives » et diffamations de toutes sortes, pour priver cet homme de ces droits fondamentaux.

Nous vous remercions de votre attention et reviendrons vers vous pour vous tenir au courant de l’évolution de sa santé.

Pour l’Association Marcel Vervloesem-TEVIREPEDO

La présidente,
Mangione Martine

http://tevirepedo.droitfondamental.eu/?p=1023


QU’EST-CE QUE LA DIALYSE OU REIN ARTIFICIEL   ?

Lorsque la fonction rénale se trouve réduite à environ 5 à 10% de sa capacité normale il est nécessaire de recourir à la dialyse ou à la transplantation rénale, on parle de l’insuffisance rénale terminale Stade 4 .

La dialyse nettoie le sang en utilisant une membrane dite semi-perméable car elle laisse passer l’eau et les ions mais sous certaines conditions. A travers cette membrane, le sang entre en contact avec un liquide appelé dialysat dont la concentration en ions est ajustée aux besoins de l’organisme. Des échanges se font entre le sang et le dialysat et permettent l’élimination d’eau et de déchets. En résumé, la membrane semi-perméable a une fonction de filtration plus ou moins proche de celle du glomérule.

Deux types de dialyses sont possibles, selon la nature de la membrane utilisée :
1°) la dialyse extracorporelle, dite hémodialyse, qui utilise une membrane artificielle
2°) la dialyse péritonéale, qui utilise la membrane tapissant l’intérieur de l’abdomen : le péritoine

C’est avec le médecin et l’équipe soignante que vous pourrez discuter du choix de dialyse. Il est possible de passer de l’un à l’autre, si l’un se trouve inefficace ou mal adapté à votre mode de vie. Les deux sont compatibles avec une transplantation rénale par la suite. Dans tous les cas, vous ferez l’objet d’une surveillance médicale attentive et régulière et la dialyse sera d’autant plus efficace que vous serez respectueux des recommandations.

Source: http://nephro-sud.net/la_dialyse.htm

27/12/2009

Réseau de Zandvoort - Marcel Vervloesem: Lettre Ouverte


tralies.imagesBruxelles, 27 décembre 2009

Nous avons eu Marcel ce soir au téléphone. Son moral est meilleur à nouveau mais son niveau de sucre est tombé de 600 à 60 maintenant...

Il y a quelques jours nous lui avons rendu visite. Il était très affaibli mais avait retrouvé le moral. Il avait des problèmes de déshydration qui peuvent devenir très dangereux dans son cas et il rentrait juste de l'hôpital où il est resté à peine 2 heures (ça ne suffit pas pour un réhydration complète et un bilan complet).

Le médecin qui était parfaitement au courant des faits des derniers jours, lui a demandé s’il ne serait 'pas possible de moins critiquer les médecins sur le web site'. C'est un peu bizarre après la dernière situation il y 4 semaines avec Erwin Boosten du service psycho-social de la justice à la prison de Turnhout, et qui a été suivie par l'isolation de Marcel qui est tombé gravement malade sans qu'on fasse quelque chose pour lui.

Marcel peut sortir maintenant de sa cellule 6 fois par jour, ce qui est absolument nécessaire dans sa situation médicale. Mais ce n'est pas une solution.

L'année passée il y a eu une dizaine de situations identiques. C'était presque systématique et bien calculé. Chaque fois ce qui reste à Marcel de santé, est à nouveau brisé. Chaque fois nous étions obligés de faire des appels à l’aide désespérés partout pour sauver sa vie.
Chaque fois après une semaine, deux semaines, trois semaines de publications sur internet, on prenait enfin des décisions médicales pour aider Marcel.
C'est un miracle qu'il vive encore. Mais il est clair que ce jeu sadique qui est fait justement pour le détruire et l'assassiner lentement, ne peut pas continuer.

J'ai maintenant un dossier d'un autre prisonnier de la prison de Bruges.
Et il est traité d’une manière identique à celle qu’on utilise avec Marcel.
Le service psycho-médical (PSD) créé initialement pour la 'réintégration et reclassement des prisonniers', utilise la même méthode sadique pour briser ce prisonnier qui se comporte correct et qui n'a jamais eu de sanction.
On 'oublie d’ajouter des rapports', on fait comme si certains rapports n'étaient pas arrivés, le dossier n'est 'pas complet' au moment où l'affaire vient devant le tribunal d’application des peines, on ment constamment, on torture psychologiquement par un jeu continuel d'espoir et de désespoir etc.
Le dossier du prisonnier est complètement bloqué.

Il ne fait aucun doute que c'est un système criminel utilisé par des hommes qui auraient parfaitement pu travailler dans les camps de prisonniers américains où on utilise toutes sortes de tortures avec l'accord du président américain.

Jan Boeykens
Président du Werkgroep Morkhoven

 

07/12/2009

Marcel Vervloesem: Lettre de Martine Mangione, Présidente de Tevirepedo


ziekenbed.ketensParis, 4.12.2009

Werkgroep Morkhoven

Cher Mr le Président,

Je vous remercie de ces informations.

La demande de notre association du 14/10/2009 à votre Ministre de la Justice de lui faire parvenir le double du dossier médical de Marcel Vervloesem et ce en ma qualité de personne de confiance désignée par lui, n'a donné lieu à aucun envoi.

Il semblerait que son dossier ait été envoyé à son avocat à cette même date.

Au vu des informations ci-dessous il apparait que Marcel Vervloesem ne reçoit aucun soin pour son cancer ainsi que pour son insuffisance rénale, aucune surveillance spécifique pour sa pathologie cardiaque et que le service médical de la prison ne s'occupe manifestement que de surveiller et traiter son diabète et de le vacciner contre la grippe.

Je souhaiterais donc que Maitre Jespers me fasse parvenir les compte-rendus chirurgicaux de Marcel que je traduirais afin de voir ce qui lui a été fait, évaluer les risques et évolutions à venir et la surveillance dont il devrait bénéficier. Merci donc de me donner sescoordonnées afin que je lui écrive.

Sincèrement

Martine Mangione
Présidente de Tevirepedo

 


La situation de Marcel Vervloesem depuis son transfert de la prison de Brugge vers la prison de Turnhout (30 juin 2009 au  24 novembre 2009)

Situation médicale:

21 vistes chez le médecin:
1 juillet 2009 - 10  juillet  2009 - 24  juillet  2009 - 30  juillet  2009 - 8  juillet 2009 - 18  juillet  2009 - 27  juillet  2009 - 11 août 2009 - 15 août 2009 - 17 août 2009 - 21 août 2009 - 21 août 2009 - 1 septembre 2009 - 5 septembre  2009 - 11 septembre 2009 - 4 octobre 2009 - 6 octobre 2009 - 8 octobre 2009 - 24 octobre 2009 - 11 novembre 2009 - 18 novembre 2009

6 examens médicaux:
13 août 2009: Analyses sanguines
13 août 2009: Analyses urinaires
20 août 2009: Consultation oculaire par le Dr.Van O. de Turnhout
26 août 2009: Examen diabétique par le spécialistz Dr. A AZ Sint-Jozef, Turnhout
31 août 2009: Analyses urinaires 
24 octobre 2009: Analyses urinaires 

2 injections(vaccins):
6 octobre 2009: grippe
11 novembre 2009: grippe Mexicaine

Soins des pieds du au diabète:
19 août 2009

Soins a cause diabète et controle cardiaque:
615 visites

2 requête de Brugge pour la restitution des résultats d'examens (cardiaques + ...):
11 septembeer 2009
8 octobre 2009

3 demandes d'obtention des dossiers médicaux de Marcel par son avocat:
3 septembre 2009 - L'hôpital  AZ Sint-Jan de Brugge a fait parvenir le dossier 
9 september 2009 - L'hôpital  Sint-Elisabeth a fait parvenir le dossier 
14 octobre 2009 - Dr. F. Van Mol, directeur-general du Service de Santé pénitentiaire du Ministère de la Justice à envoyé le dossier chirurgical de Marcel à son avocat.

 


 

18/11/2009

Dr. Giorgio Gagliardi: Lettre à Ministre De Clerck

tralies.verdi

 

Dr. Giorgio Gagliardi
Medico Psicoterapeuta
Docente di Psicoterapia Ipnotica AMISI-Milano
Consulente di diverse Associazioni Pro-Vittime
Tel. +39 347 4712328 - +39 0321 658762
Italie

Concerne : Marcel Vervloesem

Monsieur le Ministre,

C'est une véritable honte d'assister à la démolition programmée de l'homme qui a mis au jour les tristes plaies de la société, tels que les réseaux de production de pédopornographie, et qui pour récompense, a été incarcéré trois fois, dans le cadre de procédure manifestement manipulées de tribunaux, les journaux où autre presse, le poussant l'auto destructions, comme la grève de la faim et de la soif et maintenant, au suicide. Marcel même a été persuadé par autrui, de subir une euthanasie, d'abord par les traitements infligés en prisons, et maintenant, se rajoutent les menaces de cachot à cause des diverses publications par son association. Marcel n'est certes pas comparable à un prisonnier ordinaire, mais à un prisonnier qui semble devoir être détruit par tous les moyens.

Aucune des autorités que nous avons contactées et que nous contactons encore, n'ont répondu, sauf pour préciser la bureaucratie nécessaire à lui rendre visite en prison. Aucune des organisations religieuses ou internationales n'ont répondu à nos appels, sauf une fois, pour nous déférer à une organisation subsidiée par l'état belge qui n'a pas daigné répondre.
Le cas alarmant de Marcel n'a même pas été présenté à l'Observateur du Conseil de l'Europe, qui est venu en Belgique pour constater de la situation dans les prisons. Les sources belges font état du nombre alarmant de suicides, et qui croît à la prison de Bruges, comme s'il ne s'agissait pas d'un symptôme indicateur, déjà dénoncé les observateurs de l'ONU ?

J'ai suivi les vicissitudes médicales de Marcel et j'ai remarqué que certaines interventions et conséquences, comme la gangrène survenue à l'endroit où a été inséré le cathéter pour la coronarographie, étaient prévisibles, et qu'elles auraient pu être prévenues par un traitement correct.

Les services de la défense des victimes attachés à ces affaires doivent intervenir car la situation est anomale : les changements de cellule, les ambulances qui ne l'amènent pas dans un hôpital, mais dans autre prison, avec une centre médical ! Ensuite les médicaments essentiels qui ne sont pas toujours fournis.

C'est vraiment déplorable et je ne comprends pas comment aucune enquête n'a encore été ouverte sur ces modalités d'assistance aux prisonniers aussi malades que Marcel, qui sont menottés même sur un brancard ou attaché à divers opérateurs médicaux. Puis cela continues avec un changement de cellule, pour le mettre dans une cellule avec des excréments humains. Et si un prisonnier pourrait fuir malgré son état, pourquoi ne pas lui attribuer un bracelet électronique, plus sûr et moins douloureux que les menottes ?

Les documents disparus de son dossier et les vérités cachées par l'ex ministre de justice lors d'une récente interpellation parlementaire me reviennent toujours à la mémoire. Certes, on rajoute aux traitements imposés à Marcel, celui des enfants du réseau de Zandvoort qui demandent justice, que personnes n'écoute, qui n'ont plus voix et capitulent, pendant que par contre, il n'y a d'intérêt que pour décider Marcel à capituler, de manière à enlever une épine dans le flanc de quelques autorités et amis de l'hôpital d'Anvers, où le réseau Zandvoort est apparu la première foi. La loi, que même le prêtre de la prison de Bruges a demandé pour Marcel par humanité pour des questions majeurs et un directeur qui aurait répondu en haussant les épaules !

Un beau coup d'éponge et ensuite, le silence et la poussière du temps, qui cependant ne couvriront jamais bien, ni Marcel, ni les enfants victimes des réseaux pédocriminels mis en lumière et dénoncés par Marcel.

Le tribunal de Strasbourg peut toujours exposer la honte sur les accusations retenues contre Marcel, mais rien ne parviendra à résoudre, comme ce directeur en haussant les épaules, le fait que maintenant, tous voyagent sur Internet : les gens modestes ne sont plus illettrés, ni stupides, ni déficients, et peuvent sur Internet, lire les lignes et tirer leurs conclusions.

Distinctement

Giorgio Gagliardi
1612009
22033 Asso (Italie)

 


Voici une liste avec plus de 20 hospitalisations d’urgence et d’opération subit par Marcel Vervloesem et qui ont été envoyés plus de 40 fois au Ministre De Clerk et ses collaborateurs de cabinet.

Le Ministre qui prône une justice « humaine et équitable » estime qu’un prisonnier ne peut être sorti de prison que 3 jours avant sa mort supposée...

1) Cancer malin – Hopital St H. Hart à Lier – 2 fois
2) Reins – 5 fois – Hôpital St Elisabeth à Herentals
3) Pancréas – 2 fois – 1X Hopital St H. Hart à Lier, 1X UIA d’Anvers
4) Urgence en soins intensifs pancréatite 2 –
5) Urgence en soins intensifs pancréatite 1 – UIA d’Anvers
6) Soins intensifs – Hôpital Fabiola à Sambreville/Hôpital St Elisabeth à Herentals 11X
7) Reins – Gasthuisberg à Louvain – 2 X
8. Disfonctionnement cardiaque opération à l’AZ Imelda Bonheiden – 3X
9) Soins intensifs diabétiques – Hopital St H. Hart à Lier 4X
10) Reins – Hopital St H. Hart à Lier – 1X
11) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges – 1X
12) Dialyse rénale – Hopital St H. Hart à Lier- 1X
13) Hémorragie interne – AZ St Jan Bruges – 1X
14) Opération – AZ St Jan Bruges – 1X
15) Placement chirugical de tuyaux de dialyse – AZ St Jan Bruges – 1X
16) Soins intensifs cardio – St Elisabeth Turnhout – 1X
17) Urgence soins intensifs anémie (leucémie) – St Elisabeth Turnhout – 1X
18) Urgence soins intensifs – St Elisabeth à Herentals – 1X
19) Opération du coeur – AZ St Jan Bruges
20) En date du 14 mai 2009 il devait du à des problèmes cardiaque consécutif entre autre au manque de médication et un traitement insuffisant être admit en urgence à l’hôpital AZ Sint Jan Bruges mais la direction de la prison avec son avis négatif a réussi 1 jour avant l’admission sur base du rapport du PSD éviter cette admission.
Les hospitalisations d’urgence à Bruges et Turnhout ont eu lieu pendant l’année d’emprisonnement de Marcel Vervloesem à la prison de Turnhout et la prison de Bruges.

 


http://tevirepedo.droitfondamental.eu/
Morkhoven Skynet
Droit Fondamental - (French, English, Italian)
Zandvoort case
Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
Réseau Zandvoort
Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
Médecine - Droit Fondamental
Patrice Verdi


15/11/2009

L'affaire Dormans - 9.6.2004: Lettre à Marcel Vervloesem


MurLaHonteVerdi

Bruxelles, 9 juillet 2004

A Monsieur Marcel Vervloesem
Koninkrijk 64
2200 Morkhoven

Cher Marcel,

J'ai reçu une lettre recommandée de la Cour de l'Appel d'Anvers concernant ma plainte contre la femme qui t'accusais
faussement "d'escroquerie" et la décision du Procureur du Roi de Turnhout de refuser toutes investigations complémentaires à l'affaire - entre autre au sujet du policier hollandais qui l'accompagnait sous une fausse identité. Il y est écrit la phrase suivante:

'L'affaire Dormans/Boeykens pour la Chambre d'accusation, Cour d'appel, Waalse Kaai, à Anvers, est déterminée sur le 4 novembre 2004, à 14.00 heures. Le dossier peut être consulter à partir au moins quinze jours avant ce date, auprès du greffe de la Cour d'appel '.

La lettre a été signée par R. Goethals, le Chef-Greffier - celui qui m'a signifié l'audience alors que la séance avait déjà eut lieu - ce qui m'avait évidemment empêché d'y assister.

Comme tu sais, j'ai protesté contre cette méthode de travail dans une lettre recommandée à Goethals. Il ne m'a pas répondu et ma plainte n'a pas été rajoutée au dossier - ce que j'ai pu constater lors de ma visite au greffe de la Chambre du conseil à Turnhout. Je pense donc que ma lettre a été volontairement enlevée du dossier.

J'ai aussi porté plainte auprès du président du Conseil Supérieur de la Justice (l'instance qui doit garantir que la Justice respecte ses propres règles) mais je n'ai eu - comme dans tous les affaires concernant le Werkgroep Morkhoven - aucune de réponse.
Enfin j'ai contacté le cabinet du ministre de Justice Laurette Onkelinx mais elle est aussi resté sourde.

Etant donné qu'il n'y a aucun sens à écrire des lettres aux services corrompus, j'ai décidé, après délibération commune avec les autres membres de notre groupe d'action, de rédiger un tract pour organiser à nouvelle actions devant les portes des Cours d'Appel d'Anvers et de Bruxelles. Nous allons aussi organiser des actions autour le parlement à Bruxelles.

Jan

Jan Boeykens - Werkgroep Morkhoven
(http://groups.msn.com/WerkgroepMorkhoven)

P.S. Dans le tract, je note que ma plainte a été déformée. J'ai en effet déposé plainte contre Madame Dormans, contre l'officier de police hollandais et contre "X". Dans la lettre précitée de la Cour d'appel du 28 juin 2004, il n'y est fait mention que de la plainte 'Dormans/Boeykens '.

Lorsque le tribunal de Turnhout et la cour de l'appel d'Anvers laissent croire que l'officier de police hollandais 'ne pouvait pas être interrogé ou recherché', celui ci était interrogé par ses propres services !

Les documents judiciaires en la matière devraient se trouver dans le dossier (si on ne les a pas enlevés entre-temps) - avec la véritable identité de l'officier de police + son adresse.

En outre, dans une lettre recommandée au procureur Herman Janssens à Turnhout, j'ai communiqué le véritable identité et l'adresse de l'officier, ce qui ce retrouve dans le dossier.

J'ai pensé que ça serait utile de mentionner dans le tract que :

- le tribunal de Turnhout ne recherche pas les criminels visibles sur les cédéroms du réseau pédocriminel de Zandvoort et qu'aucune recherche n'a été effectuée sur les centaines d'enfants (+ bébé's).

- le procureur du Roi - Herman Janssens - a promis de commencer une enquête sur le juge de jeunesse français qui se trouve sur les cédéroms mais il se base sur un courrier de l'inspecteur G. Zicot (accusé dans l'affaire Dutroux) pour reporter cette recherche. Depuis six mois, il n'a pas obtenu de résultat.

- le tribunal de Turnhout t'a assigné la semaine passée et te poursuit pour 'possession de matériel pornografique' du fait que tu as demandé à l'avocate de remettre les cédéroms Zandvoort au procureur Bourlet pour enquête et assistance à ces enfants en danger.

- le tribunal de Turnhout n'a entreprit aucune enquête relative à la déclaration écrite d'une de tes prétendues victimes - qui a pris son bourgemestre à témoin - pour affirmer que tous avaient reçu de l'argent pour t'accuser faussement de viol et de torture.

 

 

 


LINKS:

Werkgroep Morkhoven Skynet
Droit Fondamental - (French, English, Italian)
Zandvoort case
Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
Réseau Zandvoort
Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
Médecine - Droit Fondamental
Patrice Verdi


Lettre Ouverte à Marcel Vervloesem: Patrice Verdi


MurLaHonteVerdi

A l’attention de Monsieur Marcel VERVLOESEM

Cher ami, Je vous écris de CANNES, cette belle ville de France où les criminels semblent être sédimentés au pouvoir politique local dans l’indifférence ou la peur des concitoyens.

Je vous écris de France, ce beau pays, où JAURES, SARTRE, CAMUS n’auraient jamais imaginé malgré le communisme, une dictature d’Etat aussi bien établie dans le confort d’une démagogie qui supprime toutes formes d’opposition sociale par des moyens policiers, judiciaires ou économiques probants.

Je vous écris tout simplement mon ami afin de vous avertir que nous sommes devenus des frères dans la dénonciation des crimes et délits d’ETATS qui tentent de nous faire taire par des moyens directs ou détournés.

Je vous écris car j’ai le sentiment que mes lettres ne vous parviennent plus car je divulgue au Monde médusé les conditions scandaleuses d’une détention, la vôtre, mais aussi un système de pensées et d’actions qui permet à des pédophiles d’accéder à des fonctions sociales élevées alors que les résistants que nous sommes, sont pourchassés, harcelés et menacés de toutes les manières possibles et imaginables par des esprits pervers.

Je vous écris car ma foi en l’homme n’admet pas la peur de tous ces criminels et n’admettra jamais la dictature qui nous est imposée quotidiennement.

Je vous écris encore et toujours afin de vous assurer de mon soutien inconditionnel et que le vouvoiement que j’use dans cette lettre ouverte démontre uniquement tout le respect et l’amour que je vous porte.

En Mai 1993, j’entrais en fonction au service de la Nation, je me sentais souvent étranger au Monde mais pas à la souffrance des hommes, je parlais à tous les gens, j’essayais d’aider les plus pauvres, je ne travaillais donc pas comme un Policier mais comme un citoyen au milieu d’autres citoyens, égaux en tous points à ma fonction.

Depuis 2001, j’ai connu l’humiliation, la prison, le harcèlement financier, moral, judiciaire, politique et brusquement le regard des gens s’est transformé, j’étais devenu le corrompu, le voyou, le délinquant, toute cette bonne société me tournait le dos car elle savait que la pédophilie existe mais refusait d’y croire, le peuple avait scellé presque définitivement sa destinée, il préférerait désormais me considérer comme un traître, il ignorait certainement qu’à travers mes condamnations, c’était la population que l’on visait et tous les fonctionnaires de Police ou de Justice que l’on prévenait du sort qui pouvait leur être réservé.

Nous sommes le sept octobre 2009, la dictature s’est imposée de facto, personne n’a protesté ni les journalistes, ni les intellectuels, ni les ecclésiastes , tout le monde semble se complaire dans une France qui se débarrasse de ses chômeurs , de ses malades, de ses hommes ou femmes qui n’aspirent qu’à la liberté fondamentale de pensée et d’agir dans l’intérêt de tous et non pas dans leur propre intérêt.

La peur est palpable, les gens se taisent ou se suicident car ils ne souhaitent pas combattre un système aussi pervers et corrompu.

Pourtant, vous, Monsieur Marcel VERVLOESEM, vous le faîtes depuis plus de dix ans, vous avez sacrifié votre santé pour cette noble cause qui nous est et sera toujours commune quelle que soit notre destinée.

Par ce combat symbolique, nous serons reconnus dans l’avenir avec les membres honorables de nos associations comme les rares personnes qui n’ont jamais eu peur du système et ont combattu le despotisme institutionnel.

J’espère que vous serez libéré prochainement car si l’écrivain russe Alexandre SOLJENITSYNE a vaincu le GOULAG et donc le KGB, c’est avec de simples mots que l’histoire a changé.

Je vous embrasse comme le ferait un compagnon d’arme, un frère de sang.

Patrice VERDI

 

Bon anniversaire Marcel, toute ma famille et mes amis se joignent à moi pour vous embrasser chaleureusement ! A bientôt….

Tags : vervloesem pedophilie europe france belgique

 

 


LINKS:

- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental - (French, English, Italian)
- Zandvoort case
- Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
- Réseau Zandvoort
- Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
- Médecine - Droit Fondamental
- Patrice Verdi