25/04/2011

Prisons belges - Arbi Zarmaev: Lettre Ouverte

thoughtcrime.gifCher H.,

Ce sont toujours les mêmes personnages qui reviennent. 

Le ministre de la Justice Stefaan De Clerck et les membres de son Cabinet, les membres de la Ministère de la Justice qui travaillent aux prisons, les directeurs de la prison, la direction générale des prisons belges (et son administration)des avocats, des juges, et des politiciens.

C'est la même gang. Notre 'système démocratique'comme en Italie et ailleurs, est en grande partie dans les mains de la mafia.

Et il est très difficile de s'opposer à ce système, parce que les gens qui y travaillent, ont ​​tous les pouvoirs. Ils contrôlent la presse et ils ont une sorte de pouvoir absolu.

Et ils forment une puissance internationale. Il y a, par exemple, toutes sortes de contacts européens et inter-gouvernementales qui font partie de «la lutte contre le terrorisme». Et les «terroristes» ce ne sont plus des hommes masqués lançant des bombes ou la résistance armés qui s'oppose à la néo-colonialisme.
Non, NOUS et l'opposition politique qui reste, sont les "terroristes" qui doivent être éliminés.

Concerne Arbi dans la prison de Bruges, sa situation s'est quelque peu améliorée. De temps à temps on le met dans un petit espace ouvert  il y a un peu d'air et de lumière.  On lui donne un peu plus à manger parce qu'il est tout à fait faible et mal nourris. On lui a même donné ses pantoufles ;)
Mais il reste enfermé dans une cage de chien de 2 x 3 m, ce qui est bien pire qu'une cage dans un centre de détention pour les chiens. Les chiens qui y résident, ont au moins suffisamment de lumière, d'air et de contact (wafwafwaf) avec d'autres chiens.  Et ils peuvent se voir.

 

Les commentaires sont fermés.