08/09/2009

Abus d'enfants: Lettre de Marcel Vervloesem à Patrice Verdi

Marcel.dood.mail-4declerck.286380

 

Lettre de Marcel Vervloesem du 2 septembre 2009


Cher Patrice,

Merci pour votre lettre du 26.08.2009, que j’ai plaisir a recevoir, ici dans ma prison. Je m’excuse directement de vous écrire en néerlandais, parce que je ne connais pas bien le français. Si j’avais un ordinateur dans ma cellule, ce problème serait résolu avec un bon programme de traduction, mais je n’ai pas autant de luxe. Je souhaite avant tout vous répondre.

Le problème que vous décrivez est une triste réalité, qui n’est pas si simple. Il est, et reste un fait que travailler dans ce domaine, est très difficile et prend énormément de temps. Aussi, on devient rapidement victime d’obstruction par ceux qui ont le pouvoir et devraient prendre leur responsabilité. Le manque de bonne volonté, fait que le petit monde criminel peut calmement suivre son chemin, sans crainte.

Le problème dépasse les frontières et touche des milliers de victimes. Des victimes qui demandent de l’aide et ne sont pas entendues par les autorités. Mais ces milliers voix qui demandent de l’aide et de la compréhension, ne sont pas entendues, parce qu’elles ne seraient pas importantes. Les gens qui osent s’engager pour ces victimes, deviennent aussi victimes des accusations, des chasses aux sorcières, des humiliations et aussi des poursuites qui se terminent en prison. Notre optique ne nous permet toutefois pas de laisser tomber nos principes. Nous devons continuer malgré tout à lutter contre ces traitements inhumains et dégradants, parce que ces milliers de victimes ont le droit d’être aidées. Parce que ces victimes ont le droit d’être entendues. Et dans notre lutte, nous devons nous mettre sur le côté, si il le faut.

Il est un fait que ce n’est pas agréable. J’aurai aussi préféré avoir une autre vie et un autre destin. Calmement, dans un petit fauteuil devant la télévision, complètement aveugle sur les choses qui m’entourent. Mais comme activiste, je suis conscient que je ne pourrais pas vivre dans cette indifférence. Les milliers d’enfants sur les cd-roms de Zandvoort, dans le dossier national et international, dans notre pays, en France et ailleurs, ont droit à notre soutien et notre aide. C’est indépendant du destin qui nous attend.

Je comprends aussi votre situation en tant que policier, en connaisseur du terrain. Je comprends aussi votre frustration, votre sentiment de colère et votre partielle impuissance. Savez-vous pourquoi Patrice ? Parce que depuis 1998, je suis moi-même objet de cette situation et j’ai vécu ce que cela signifie. Est-ce que vous connaissez les humiliations pendant des années, le lynchage médiatique, les accusations sales, toutes les condamnations que j’étais obligé d’accepter sans protester, à cause de mon combat pour les milliers de victimes ?

Mais cette douleur n’était encore rien. Le pire, le plus pénible de voir comment les gens sont aveugles et idiots face aux victimes qui crient pour appeler à l’aide. Ma douleur est insignifiante à côté de ça. Mais peut-être ma douleur a-t-elle réveillé un certain nombre de gens ? La route est toutefois encore longue, très difficile et il ne sera pas aisé d’atteindre notre but commun.

En revanche, toute petite amélioration, toute petite avance signifie énormément pour eux. Qui sommes-nous ou serions-nous, cher Patrice, si nous restions aveugle et sourd dans cette problématique ? Serions-nous alors supérieur à ces hommes exploitent ces milliers d’enfants ? Je ne me plaints pas d’avoir toujours, avec mes propres petits moyens, lutté pour les enfants. Ils le méritent.

Pour ce moment, je suis enfermé. C’est le destin de tous les activistes. Je n’ai plus à attendre grand-chose en tant qu’activiste dans ma vie, vu ma situation médicale (diabète, cœur, reins et sang malades, cancer) qui m’oblige à aller 5 fois par jour à l’infirmerie.

Je vis dans un tout petit espace, pour ma situation médicale : 2m30 sur 4 m, que je partage avec un autre prisonnier. Savez-vous que je vis sur un espace de 81 petites dalles ? Je ne peux pas regarder à travers les barreaux de la fenêtre, parce que cette fenêtre est trop haute. Savez-vous Patrice, qu’on a du m’opérer 5 fois depuis mon incarcération, le 5 septembre 2008 et que j’ai été enchaîné durant 591 heures comme un chien, à toutes sortes de lits d’hôpitaux, appareils médicaux, etc., avec des menottes en métal au pied, parce que le règlement de prison le prescrit ?

Et pourquoi, parce qu’on s’engage pour ces milliers d’enfants. Mais mon destin est comme ça. Je n’ai pas droit au congé pénitentiaire. Je ne peux pas embrasser mes petits-enfants. Je ne peux pas rendre visite à ma famille et à tous ceux qui m’aime, parce que ma conscience m’oblige à ne pas laisse tomber mon point de vue, qui est bien connu. Ma situation n’est pas de l’eau de rose, Patrice. Je suis même obligé de taper mes lettres en caractère majuscule, parce que les petits caractères sont brisés et il n’y a pas moyen d’en avoir un autre. Je continue malgré tout à expliquer les mots de tout mon cœur.

Je sais aussi que dans beaucoup de pays, beaucoup de gens sont actifs autour de mon destin et ma douleur. Je sais qu’il y a des protestations sur ma situation, qu’elle est exposée en publique et que les autorités ont reçu de nombreuses lettres. Et je suis très heureux pour ça. Mais Patrice, pensons en première place aux milliers de victimes !

Un certain site m’a nommé le 'Nelson Mandela belge'. Je suis nommé un prisonnier politique, et je ne sais pas quoi encore. Mais cher Patrice, je suis simplement Marcel, un petit activiste et je veux le rester. Il n’y a pas de barreau, pas de chaîne, pas de mur de prison qui m’empêchera de rester comme ça et de garder ma conscience.

Je vous envoie aussi de tout cœur, mes meilleures salutations.

Marcel Vervloesem

(A la main)
De tout cœur, je vous souhaite beaucoup de courage pour votre travail magnifique.

----

Photos: 1) Marcel Vervloesem 2) Le Ministre de la Justice belge Stefaan De Clerck (CD&V - Parti des Démocrates Chrétiens Flamands)

 


LINKS:

- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental - (French, English, Italian)
- Zandvoort case
- Website - http://www.morkhoven.droitfondamental.eu/ (English, French, Italian, Dutch)
- Réseau Zandvoort
- Prisonniers politiques: Ibrahim Baryaz
- Médecine - Droit Fondamental
- Patrice Verdi

03/09/2009

Libération de Marcel Vervloesem: International Police Association


Mobilisation de L’IPA pour la libération de Marcel VERVLOESEM

Mardi, septembre 1, 2009
By B-C Verdi

 

IPA
Messieurs,


De nombreux membres de l’IPA, International Police Association, protestent vivement des traitements réservés à Mr Marcel VERVLOESEM, qui comme beaucoup d’entre nous, a été calomnié et condamné en dépit des dispositions fondamentales du droit international, suite à nos rapports sur le crime organisé ou la corruption.

Mr VERVLOESEM a apporté à nos collègues belges et hollandais lesdits « CD-ROMS de ZANDVOORT » en 1998, où se trouvent 93 081 photos d’enfants abusés, selon nos collègues d’Interpol. Il a été incarcéré en dépit de la reconnaissance par le Conseil Supérieur de la Justice Belge, de deux fautes de procédure et d’un état de santé qui le présumait dans l’impossibilité de pouvoir survivre à la prison.

Nous estimons que les conditions de détention de notre ami enquêteur et « Policier d’Honneur » sont inacceptables :

Il a été privé de soins de santé élémentaires, engendrant cinq opérations majeures in extremis, dont l’amputation d’une gangrène, et est privé de traitement à un cancer métastasé. Il est exposé au mépris du public avec des menottes, bien  que reconnu sans risque d’évasion. La présence de gardiens durant les consultations de médecins lui est imposée, d’où violation du secret médical. Il est privé de congés pénitentiaires, avec mention des publications sur le réseau qu’il a dénoncé, mais dont il n’est pas l’auteur.

Nous attendons la libération de Mr VERVLOESEM, selon la loi belge qui prévoit qu’un prisonnier est libérable au tiers de sa peine, déduit du double de la période de détention préventive, soit le 5 octobre 2009.  Cette mesure a été accordée à un criminel condamné et exposé par Mr VERVLOESEM dans son PV: n°8.220/01 – 03.04.2001 – T.3620/96 : Michel NIHOUL, complice de Marc DUTROUX !

Bien placés pour connaître les traitements réservés à ceux qui exposent les réseaux, nous apportons tout notre soutien à ce prisonnier, qui partage les valeurs d’honneur et de courage qui qualifient notre corporation.

Patrice VERDI
Police municipale – matricule n° 096632
06400 CANNES
FRANCE

http://reseaux-francais.droitfondamental.eu/wordpress/?p=...

 


Après ce message le website de Monsieur Patrice Verdi a été piraté.
La France est touchée par le réseau Zandvoort mais, comme la Belgique, elle étouffe l'affaire.

01/09/2009

Abus sexuels: Lettre à Marcel Vervloesem

chezMarcel-pospital 006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Expéditeur : MANGIONE Martine
Destinataire : Monsieur Marcel VERVLOESEM
C/O : GEVANGENIS TURNHOUT
WEZENSTRAAT, 1
2300 TURNHOUT Belgique


Cher Marcel,

Je tiens à vous exprimer publiquement mon soutien entier et total dansvotre lutte qui honore toutes les femmes et tous les hommes et votreinnocence doit être reconnue tout de suite !

Vous avez donné votre vie entière et votre santé pour la seule chose quivaille la peine qu’on lutte dans ce monde: la protection pour un enfantet une chance supplémentaire pour lui de ne pas croiser un jour sur sonchemin des prédateurs qui abiment son corps et son âme à tout jamais.

Je me bats et me battrais à vos côtés et aux côtés de tous ceux quisouffrent pour faire éclater la vérité. S’il vous assassine ou s’il vousgarde emprisonné malgré votre état de santé ils ne feront que décuplernotre détermination à les combattre. Pour un qu’ils tenterontd’anéantir, dix se lèveront contre eux et s’ils tentent d’anéantir cesdix, alors cent se lèveront.

Tous ceux qui se taisent et rendent des jugements injustes, couvrenthonteusement des crimes contre l’humanité, il est donc temps qu’ilsrendent la liberté aux innocents, reconnaissent l’existence devéritables réseaux organisés, fassent libérer ces enfants et punissentTOUS les coupables sévèrement

Certains se croient intouchables car ils occupent des postes hautsplacés et pensent que rien ne peut les atteindre mais ils se trompent.Ils s’enivrent de cette pseudo-puissance mais en vérité ils ne sont quedes impuissants pour avoir besoin d’asservir des corps de bébés etd’enfants…

Leur heure a sonné car c’est une chose que de s’en prendre à des enfantssans défense, s’en est une autre que de s’en prendre à des personnesdéterminées comme nous le sommes.

Ils peuvent commettre leurs crimes qui rapportent la somme de 10milliards $ (8 milliards €) selon les chiffres UNICEF lors du troisièmecongrès mondial des ONG au Brésil en 2008, grâce à l’inertie coupabledes gouvernements du monde y compris de l’Union Européenne.

Cessons de croire à cette hypocrisie qui consiste à multiplier les déclarations officielles et les textes législatifs de protection des enfants contre les abus sexuels alors qu’il n’y a aucune volonté politique ni action sérieuse pour arrêter les responsables à grande échelle c’est-à-dire les commanditaires des enlèvements d’enfants, les « consommateurs » qui s’en servent car enfin allons nous voir la réalité en face:

Ces photos et vidéos ne sont pas des enfants virtuels. Derrière chacune d’elle il y a un enfant qui a été enlevé, vendu, torturé, violé et souvent tué en direct pour en faire des « snuffs movies » qui s’achètent à des prix que seuls quelques uns parmi les plus riches peuvent se payer.

C’est parce que vous vous êtes retrouvé face à cela Marcel que vous avez été sali, tourmenté, ruiné, et que vous êtes en prison aujourd’hui après un procès grotesque qui vous a condamné en dépit de fautes de procédure énormes, et d’un déni de droit absolu.

Mais nous sommes chaque jour plus nombreux car s’il y a une chose que les gens haïssent au plus haut point ce sont les lâches qui s’attaquent aux enfants et ceux qui les protègent !

Allez Marcel ne doutez pas que nous œuvrons chaque jour avec vous et pour ces enfants qui attendent que la Lumière de la liberté éclaire enfin leurs cachettes où des criminels les enferment pour les abuser.

Je vous envoie toutes mes pensées positives cher Marcel et je suis fière de lutter à vos côtés !

A bientôt de vous voir

Martine MANGIONE

http://justice-medecine.blog.droitfondamental.eu/wordpress/

Contact et droit de réponse: werkgroep@morkhoven.org, werkgroepmorkhoven@gmail.com

 


- Website Morkhoven (anglais, français, italien, néerlandais)
- Werkgroep Morkhoven Skynet
- Droit Fondamental (français, anglais, italien)
- http://pedopitchoun2.blogspace.fr
- Prisons belges - tortures
- Prisonniers belges en Hollande
- Prisonniers de Guantanamo - Karel De Gucht et Hillary Clinton
- Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU: La Belgique
- surpopulation carcérale
- prisonniers malades
- prisonniers malades: Loi Dupont
- Droits des prisonniers - l'Ombudsman européen
- prisonniers malades: La Convention européenne des Droits de l'Homme

- Réseaux pédocriminels: Zandvoort
- Réseau pédocriminel de Zandvoort: question parlementaire
- Marcel Vervloesem sur BFM-TV, Video 1 (français, soustitres néerlandais)
- Marcel Vervloesem sur BFM-TV, Video 2 (français, soustitres néerlandais)
- Video 'SOS Marcel LIBRE'
- Video 'Marcel Vervloesem, hymne de la Résistance'